Améliorer la qualité d’air et le confort thermique des bâtiments

Les débits réglementaires

En France, la réglementation repose sur deux principes :

  • L’aération doit être générale et permanente ;
  • Elle doit balayer la totalité du logement grâce à des entrées d’air installées dans les pièces principales et des sorties placées dans les pièces de services.

 

L’arrêté du 24 mars 1982
Dans son article 3, cet arrêté fixe les débits minimaux pour chaque pièce, quel que soit le type de ventilation, en fonction du nombre de pièces de l’habitation.

  Débits extraits exprimés en m3/h
Nb pieces principales Cuisine Salle de bain Autre salle d'eau WC unique WC multiple
1 75 15 15 15 15
2 90 15 15 15 15
3 105 30 15 15 15
4 120 30 15 30 15
5 et plus 135 30 15 30 15

 

Des débits réduits
L’article 4, modifié le 28 octobre 1983 indique :
“Lorsque l'aération est assurée par un dispositif mécanique qui module automatiquement le renouvellement d'air du logement, de telle façon que les taux de pollution de l'air intérieur ne constituent aucun danger pour la santé et que puissent être évitées les condensations, sauf de façon passagère, les débits définis par le tableau ci-dessus peuvent être réduits.”

  • S’il s’agit d’une VMC (ventilation mécanique contrôlée) simple flux, les débits minimaux à respecter sont les suivants :
Nb pieces principales 1 2 3 4 5 6 7
Débit total minimal en m3/h 35 60 75 90 105 120 135
Débit minimal en cuisine en m3/h 20 30 45 45 45 45 45
  • Et s’il s’agit d’une ventilation hygroréglable, les débits de ventilation minimum sont encore abaissés :
Nb pieces principales 1 2 3 4 5 6 7
Débit total minimal en m3/h 10 10 15 20 25 30 35