Où placer les entrées d'air ?

Dans un réseau de VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) simple flux, les entrées d’air sont disposées dans les pièces de vie comme le salon, le bureau ou les chambres. Il faut obligatoirement au moins une entrée d’air dans chacune de ces pièces.

 

Modules standard
Une entrée d’air autoréglable délivre un débit fixe, de 22, 30 ou 45 m3/h. Si elle est hygroréglable, son débit s’adapte automatiquement en fonction du taux d’humidité, de 6 à 45 m3/h par exemple.

  • Le choix des modules est déterminé par le respect des débits imposés par la réglementation. Dans une grande pièce, il est préférable d’associer plusieurs entrées d’air, par exemple deux modules de 22 m3/h plutôt qu’un seul de 45 m3/h.
  • Très souvent, les entrées d’air sont disposées en partie haute des fenêtres ou dans le coffre de volet roulant. La dimension des ouvertures est, en principe, normalisée. Il est donc possible de remplacer facilement une ancienne entrée d’air par une nouvelle, pour la rendre hygroréglable ou réduire les nuisances sonores par exemple.

 

En traversée
Lorsqu’il n’est pas possible d’utiliser les menuiseries pour installer les entrées d’air, elles peuvent être réalisées en traversée de mur extérieur. Un trou, rectangulaire ou circulaire, est alors percé en façade. À l’extérieur, il est équipé d’une grille, à l’intérieur d’un manchon spécifique (MTC, MTR) complété par une entrée d’air classique, autoréglable ou hygroréglable. Ces manchons sont toujours placés en haut des murs, à proximité du plafond.

Une VMC sans entrées d’air à percer ? Cela existe ! Il s’agit d’une VMC double flux (voir dossier La VMC, Ventilation Mécanique Contrôlée).

Attention, le flux d’air doit passer facilement d’une pièce à l’autre. Entre les entrées d’air et les bouches d’extraction, il est nécessaire de détalonner les portes de communication, c’est-à-dire d’en découper le bas de façon à laisser un passage libre de 2 cm de hauteur.