Cheminée, hotte et récupération d'air chaud

En compagnie du sèche-linge, ces équipements partagent le fait qu’ils brassent d’importants volumes d’air pendant leur fonctionnement. Des précautions doivent être prises pour ne pas perturber le fonctionnement de la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée).

La cheminée

Comme le poêle, la cheminée est reliée à un conduit. Celui-ci doit être réalisé en conformité avec la réglementation en vigueur. Il doit notamment posséder un volet de fermeture. La pièce dans laquelle est installé l’appareil de chauffage doit comporter une entrée d’air complémentaire pour prévenir les risques de refoulement.

  • Préférez les appareils à combustion étanche, certains poêles à pellets par exemple. Ils disposent d’un double conduit qui prélève l’air de combustion à l’extérieur, ce qui ne perturbe pas la ventilation intérieure.
  • Note : Une chaudière aussi peut être étanche (« à ventouse »). C’est utile si elle est installée dans le volume chauffé.

Le récupérateur d’air chaud

Cet appareil prélève l’air au-dessus de la cheminée et le distribue dans d’autres pièces. Depuis 2006, ce récupérateur doit faire l’objet d’un avis technique délivré par le CSTB. Il doit notamment comporter une prise d’air neuf extérieur afin de réduire les perturbations imposées à la ventilation.

La hotte de cuisine

Une hotte de cuisine motorisée standard, quel que soit son débit, ne doit pas être raccordée à la VMC. Pour ce type d’installation, il existe des modèles spécifiques. Sinon, la hotte doit fonctionner en recyclage et non en évacuation directe vers l’extérieur.

Le sèche-linge

Le débit de ventilation du sèche-linge est élevé et peut perturber la VMC si l’appareil est à évacuation directe et s’il se trouve dans le volume chauffé. Une première solution consiste à l’installer dans une annexe, le garage par exemple. Une autre est de s’équiper d’un sèche-linge à condensation, sans évacuation extérieure.

L’aspirateur centralisé crée lui aussi une importante dépression lorsqu’il fonctionne. Mais la durée d’utilisation est limitée et ponctuelle. Les perturbations engendrées sont négligeables.